Syndrome du bébé avec la tête plate, la plagiocéphalie

Plagiocéphalie et orthèse cranienne

La plagiocéphalie ou brachycéphalie, des noms compliqués pour parler la tête plate.

C’est un sujet dont on entend de plus en plus parler, mais peut-être pas encore assez en prévention.

Je peux vous parler de ce sujet car je l’ai vécu avec mes enfants. Je m’attarderai davantage sur le retour d’expérience, car on en trouve finalement peu. Mais voici d’abord quelques explications.

Le syndrome de la tête plate

La plagiocéphalie est à un aplatissement du crâne chez un nourrisson que l’on appelle souvent simplement : le syndrome de la tête plate. Jusqu’à l’âge de 12 mois environ, les os du crâne du bébé sont minces, souples et séparés les uns des autres par des sutures qui ne sont pas encore fermées. Par l’action de pressions s’exerçant de manière répétée ou prolongée sur la tête du nourrisson, la tête peut se déformer. Les déformations peuvent être présentes dès la naissance, ou plus souvent, s’installer après quelques mois de vie. Il existe deux types de déformations, la plagiocéphalie et la brachycéphalie.

La différence entre les 2 déformations

La plagiocéphalie, la plus connue ; c’est une déformation asymétrique, du côté gauche ou droit. Elle peut être due à un côté préférentiel pour la sieste ou à un torticolis.

Qu'est-ce qu'une plagiocéphalie ?

Photo de plagiocéphalies

Quant à la brachycéphalie est marquée par une tête large et peu profonde, c’est un aplatissement de l’ensemble de l’arrière du crâne qui remonte alors vers le haut.

Qu'est-ce qu'une brachycéphalie ?

Photo de brachycéphalies

Les risques d’une tête plate

Si la tête plate fait suite à une mauvaise position de la tête, les conséquences seront surtout esthétiques pas d’inquiétudes. Les médecins s’accordent à dire qu’il n’y a aucune conséquence sur la croissance du cerveau qui s’adaptera. Les formes graves pourraient cependant entraîner des difficultés plus embêtantes au niveau structurel du corps, comme le dos, les dents par exemple mais aussi des otites et d’autres problèmes.

Comment ai-je rencontré la tête plate ?

J’ai découvert cela avec mon premier enfant. Il est né par ventouse, avec une grosse tête. Les premiers temps, j’ai donc pensé que cela venait de là. Mais à 3 mois, je commençais à faire des recherches sur le sujet, et comprenais qu’il fallait agir. Malheureusement, j’ai essayé beaucoup de choses qui n’ont pas eu beaucoup de succès. Et les traitements médicaux étaient à l’époque qu’aux balbutiements en France. Il avait plutôt pour sa part, une brachycéphalie. Je pense après coup que les mesures prises ont eu le mérite de ne pas aggraver les choses. Malgré ces dispositions prises, il aurait été difficile d’éviter complètement la déformation : c’était un très très gros dormeur, avec une tête lourde, et qui dormait le nez au plafond.

Quelles sont les actions à mettre en place pour votre enfant ?

Si vous remarquez une déformation, il faut justement limiter la position statique sur le dos le nez en l’air. Bien sur, la recommandation est toujours de faire dormir votre enfant sur le dos. Mais dès que votre enfant est éveillé, il faut l’accompagner dans le changement de position. On lui apprend tout doucement à apprécier se mettre sur le ventre. Par des séances de quelques minutes au départ. Il n’aime pas cette position ? Soyez rusé(e), et mettez-le sur le ventre sur vous par exemple. Il apprendra tout doucement à lever la tête et à se muscler le cou pour vous regarder.

Sur le dos, évitez les jeux suspendus au dessus de sa tête. Vous souhaitez mettre un mobile au dessus de son lit ou de son parc ? Préférez l’accrocher au niveau de ses pieds ! L’arche d’éveil nous sauve quand nous devons occuper bébé pour prendre une douche par exemple. Choisissez en une indépendante pour la rendre optionnelle, et utilisez-la sur de courtes durées. Préférez-y un tapis d’éveil avec des jeux proches du sol, ou tout simplement quelques jouets à fort contraste (noir et blanc au départ) comme le livre en tissu ou les cartes Wee Gallery ou un miroir pour l’inciter à tourner la tête de chaque côté. Ainsi, bébé aura plus tendance à aller explorer le monde et se mouvoir, c’est la clé dans la prévention de la tête plate.

Pour les bébés allaités au biberon, pensez à alterner le sens de bébé dans vos bras (cela sera fait naturellement pour les bébés au sein forcément 🙂 ). Alternez également le sens de bébé dans son lit (surtout en co-dodo, il tourne la tête vers son parent) mais également dans son parc. Enfin, limitez les positions statiques de la tête sur de longue durée, dans le cosy par exemple.

Si vous notez une préférence, ou un début de déformation, accentuez les mesures dans le sens inverse. Il ne faut surtout pas hésiter à en parler à votre médecin, ou faire un tour chez un kiné ou un ostéo spécialisé en nouveaux nés (pour éliminer un torticolis ou d’autres causes rares et plus urgentes).

Et pourtant, malgré les mesures…

Mais forcée de constater que tous les enfants ne sont pas égaux face à cela. Des enfants restés longtemps dans un cosy auront parfois une tête bien ronde.

Échaudée de ma première expérience, j’étais déterminée à tout mettre en place pour mon deuxième enfant. Et bien malgré tout cela, mon bébé 2 s’est retrouvé avec une plagiocéphalie. Certes non sévère, mais j’étais de nouveau confrontée au problème. Les prises en charge ayant un peu avancées, je trouve un centre à Paris qui développe des orthèses crâniennes.

Le port du casque

Nous faisons le choix de lui donner ce traitement dès l’âge de 5 mois, avec toute la logistique des aller-retours Lille/Paris avec un bébé, plusieurs fois par mois. Par chance, il l’a très vite accepté et nous n’avons eu aucune mauvaise surprise, ni de problème cutané. Nous en avions peur mais le casque n’a pas entravé son développement moteur. Il fut même un enfant très vite dégourdi.

Le principe du casque est de laisser la croissance remplir l’espace vide du casque. Il faut pour cela le porter 22-23h sur 24 !

Casque orthèse plagio

Mais ça valait le coup ! L’évolution fût spectaculaire. En 1 mois à peine sa tête était bien plus harmonieuse. Même l’orthoprothésiste était étonnée. Je suis sûre que mes enfants ont un crâne plus malléable que la moyenne, dans un sens comme dans l’autre. Je pense qu’il y a clairement une part de génétique dans tout ça, et je vous en parle pour vous déculpabiliser si cela arrive. Bébé 2 a porté cette orthèse pendant 3-4 mois, et je ne regrette pas de l’avoir fait.
Ca valait le coût aussi. En effet, la Sécurité Sociale n’a pas considéré cela comme pouvant être pris en charge. Nous avons donc supporteé les frais d’environ 1000€ hors trajets. Je ne sais pas si la position de la Sécu a évolué depuis.

Nous avons eu d’autres soucis avec bébé 3 qui nous a fait mettre au second plan la plagio, mais la situation s’est tout de même reproduite.

Voici les vues 3D de bébé 2, avant et après le petit casque :

Plagio avec casque vue en 3D

Comment a évolue les têtes de mes enfants devenus grands ?

Dans les 3 cas, mes bébés n’ont pas eu de cas très sévères, je dirai entre la forme légère et modérée. J’ose croire que les actions mises en place ont limité la déformation.

Bébé 1 est devenu un grand garçon aujourd’hui. J’ai lu et on m’a dit qu’après la soudure des os crâniens, soit passé 3 ans, cela ne bougerait plus. Je peux vous assurer que cela ne s’est pas passé comme ça. Sa tête ne sera certes jamais très ronde, mais elle s’harmonise au fil des années, et même au-delà de ses 3 ans. C’est aujourd’hui harmonieux et je suis soulagée pour lui. Je ne sais pas si l’orthèse crânienne aurait été aussi efficace sur lui, car la brachycéphalie est plus compliquée à corriger.

Bébé 2 avait plus une plagiocéphalie, qui a été corrigée par une orthèse crânienne (un casque) et il a clairement une tête plus ronde grâce à cela.

Bébé 3 étant une fille, ses cheveux longs suffiront sans doute à le cacher. Je laisse également le temps à sa croissance d’opérer, comme pour ses grands frères.

Voici des photos d’enfants ayant porté un casque (orthèse) pour rattraper la déformation.

Avant-après le port du casque pour une brachycéphalie

Avant-après le port du casque pour une plagiocéphalie

A l’époque, le site informationnel de l’association Plagiocéphalie Info et Soutien m’a beaucoup aidé à comprendre et à appréhender ce mal. Il est toujours en ligne mais l’équipe a arrêté son activité fin 2015. Aussi, je ne saurai vous recommander de vous rapprocher de votre médecin traitant, pédiatre et/ou kiné pour aider.

5 1 voter
Évaluation de l'article
little cecile
Maman de 3 enfants, passionnée de l'univers féerique de l'enfance et docteur en pharmacie. Je suis très sensible à la qualité des produits pour mes enfants, et je propose en boutique des produits à l'image de ceux que je déniche pour eux.
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Montreuil

Quel beau texte ma Cecile tu es une super mum 😘

Back To Top